Un des principaux enjeux politiques de demain ….

 …. est le retour au pays de ceux qui n’ont pas grand chose à faire dans le nôtre, et auraient peut-être mieux à faire dans le leur, si nous les aidions comme il convient. Ce n’est pas moi seulement qui le dit, c’est maintenant le Bloc Identitaire, par la voix du porte parole de Génération identitaire, Damien Rieu, dans l’article suivant en date du 2 juillet.

http://www.ndf.fr/poing-de-vue/03-07-2013/face-au-grand-remplacement-le-retour-au-pays

L’intérêt de cet article est triple : l’auteur dit fort bien ce qu’il a à dire, il le dit clairement pour la première fois au nom du BI, et il choisit le scénario que nous promouvons ici même, plutôt que ceux qui nous retomberaient sur la tête. Allez donc lire cet excellent article, et si vous avez le temps, revenez ici pour les deux seuls points qui ne me conviennent pas dans l’article susdit.

Vous êtes revenus ?

Vu certaines expressions, raisonnements, et la structure même du texte de Rieu, je ne peux que me réjouir d’avoir livré le mien, et pointé dessus en divers endroits choisis, un mois avant la parution du sien … Mais le peu que je sais de cet « explorateur de toit », qui a perdu son ancien emploi pour avoir servi, à visage découvert, la cause que nous défendons, ainsi que le fait qu’il soit du BI, compense largement cette  – disons – surprise … Ceci dit – je me le devais -, ne faisait assurément pas partie des mesures préconisées par moi, pour accompagner la retromigration, ce « droit rétroactif de la nationalité, avec un moratoire sur les naturalisations des 20 dernières années (étude au cas par cas) »

Je gagerais bien que cette « clause » est insérée pour « élargir l’audience », vu qu’elle contredit l’esprit de tout le reste …. Mais l’auteur est plus malin que moi, il ne braque pas ses interlocuteurs potentiels en les traitant plus ou moins explicitement de juristes de pacotille quand ils nous « gonflent » à longueur de blog avec leur sacro-sainte déchéance. Damien Rieu propose donc de revenir sur les « naturalisations » – comme on dit – des 20 dernières années, mais au cas par cas … Avec cette réserve, ça ne mange pas de pain. En plus, je conçois la difficulté de paraître plus « à gauche » que le Nain de Hongrie, qui proposait de métisser à fond les manettes d’un coté, et de déchoir de l’autre, entre deux chasses au Rom, au gré des discours clownesques que lui concoctait son bouffon personnel.

J’ajoute qu’il est amusant de voir le mot rétroactif, toujours cité dans mon texte pour prendre garde que la mesure proposée ne soit justement pas rétroactive, rechapé à l’inverse dans cette expression – droit rétroactif de la nationalité – que n’emploierait pas même un apprenti juriste – mais pour un conseiller en communication, on pourrait dire qu’il l’a fait exprès, sur l’air de : au BI, on a peur de rien, « on n’est pas des PD » …

Au déjà de la forme, sur le fond, encore une fois, je ne vois pas comment on peut enlever ce que l’on a donné, sous prétexte que cela fut donné en notre nom par des traîtres objectifs – que nous avons élus et ré-élus …. Je serais prêt à militer pour que l’on soumette les félons qui nous gouvernent depuis 40 ans au pilori de l’infamie, et à lancer le boycott de toutes leurs entreprises de quelque nature qu’elles soient, et ce jusqu’à ce qu’ils déguerpissent, mais je ne saurais proposer de priver qui que ce soit, unilatéralement, de sa citoyenneté, fusse-t-elle une épouvantable fumisterie. J’ostracise (« hou la honte ! ») les traîtres indigènes ; je négocie leur retour avec les allogènes ; je ne déchoie personne de sa citoyenneté, qu’elle soit en papier ou en béton armé … car c’est moi que je déchoirais ainsi.

Je n’aurais même jamais songé, non plus, à proposer  «  la reconnaissance officielle de l’existence des communautés extra-européennes sur notre sol et pourquoi pas la mise en place d’un dialogue avec leurs représentants respectifs (mettant fin au mythe de la république une et indivisible en conflit avec le réel depuis longtemps). »

Autant je vois une nécessité de discuter avec les Etats cible de la retromigration, vu comment je la définis juridiquement, autant je ne vois pas le moindre intérêt de discuter avec les représentants intérieurs des retromigrants potentiels.  Avec des représentants musulmans, vous allez discuter de la taille et de l’emplacement de la nouvelle mosquée, du menu hallal de la cantine et de la longueur du voile, et pas de la manière de faire repartir ceux qu’ils représentent, avec eux pour fermer la marche …. Vous pourriez discuter de cela avec les soi-disant « communautés extra-européennes » s’il s’agissait de balkaniser la France, mais ce n’est justement pas le but ! Comme tout est possible, nul n’exclut de scénario de balkanisation, mais il n’y a pas lieu d’en parler dans un scénario de retromigration …  La balkanisation ressort du Trick que l’on veut éviter, pas du Treat que l’on veut initier d’urgence. Pour être encore plus clair : si jamais la retromigration échoue lamentablement, il sera toujours temps d’envisager notre survie dans ce Kosovo généralisé que serait éventuellement l’Europe. Mais toute notre énergie devrait plutôt être employée aujourd’hui à éviter cette inhumanité qui nous pend au nez.  En outre, le drame du Kosovo, qui ne date pas d’hier sur le fond, est essentiellement tel l’affrontement local de deux plaques « techto-ethniques » localement équivalentes en puissance, tandis que l’Europe est menacée d’une submersion afro-islamique pure et simple.  Surtout, les derniers chrétiens du Kosovo ne survivent que grâce à l’aide des autres Européens – n’est-ce pas, valeureux petit sanglier ? -, tandis que personne ne viendra aider l’Eurafrique dans sa ruine inévitable.

Pour être juste, la référence à ce genre de discussion provient certainement de cette constante affirmation du BI, à laquelle je souscrit, que l’on peut parfaitement avoir des hôtes chez soi, et même nombreux, et certains durablement, sans qu’ils deviennent jamais citoyens de la Cité locale. Mais, dans ces conditions, on ne discute pas avec eux en tant qu’hôtes de telles nations, sinon au travers du seul consul local de ces nations ! J’ai de nombreuses raisons ataviques et personnelles de ne pas mépriser les hôtes, mais outre que ce furent des hôtes européens (ou occidentaux), ils n’étaient pas suspects de vouloir m’envahir – enfin, pas tous et pas tout le temps, j’me comprends ….

A ces deux bémols près, ce texte est le feed-back que j’attendais depuis que je m’intéresse au sujet. Ça ne fait pas longtemps, d’ailleurs … Mais je suis plutôt impatient de nature. Et quoi qu’il en soit de mon trajet de résilience aussi court que radical, je ne doute pas que d’autres, sur la tête desquels le Ciel était tombé depuis bien plus longtemps, l’attendaient aussi, lassés qu’ils étaient des jérémiades et des turqueries.

« Dans le sein des prochaines années gît le destin d’un monde, si tôt le gobelet agité que les dés sont jetés ». Mais pour l’heure, si Big Brother a déjà le gobelet en main, les dés ne sont pas encore jetés. La noyade est en vue, mais pas assurée. Le « Post-Europ-Express » est lancé à toute allure, et l’on voit clairement, quand on penche la tête à la fenêtre, dans le prochain virage, la bifurcation de notre Destin, avec un aiguillage présentement orienté dans la mauvaise direction. La retromigration est le seul levier qui peut changer l’aiguillage, et il y a peu de temps pour l’activer. Le BI nous propose maintenant d’activer l’aiguillage, pas de discuter de la carte des sandwichs au wagon-restaurant, ni de la possibilité de nous approvisionner en cochonnailles et pinard lorsque le train sera arrivé en gare d’Islam-sur-Seine.  Car alors, ce sera chacun pour soi, et Dieu pour tous.

Si Damien Rieu parle de faire du retour au pays un des enjeux principaux politiques de demain, cette quasi-litote vise à ne pas effaroucher ceux qu’il serait susceptible de toucher. Déjà, dans cette émission du 9 avril, il terminait ainsi son intervention : « pour ceux que cela intéresse, 60% des nouveaux nés en Ile de France ont un ou deux parents extra-européens », ce qui était impeccable : il disait le plus important au meilleur moment, mais avec le maximum de prévenance vu la gravité de la chose. Mais quoi qu’il en soit de l’art de signifier juste et bien – un trait récurent du BI -, nous savons bien, et lui aussi, que le compteur démographique tourne dans un sens et le compteur économique dans l’autre : la fenêtre n’est pas grande, et le temps presse.

sanglier-celtique

Montrons donc à ce chrétien prophétique que les carottes ne sont pas cuites dans le camp des saints, et à cet européen énigmatique que son signe de sang n’a pas jailli en vain auprès du saint des saints. Si nous ne voulons pas du grand remplacement, répétons franchement et poliment, à toute personne déjà consciente de son imminence, et à toute personne qui en prendra conscience, par nous ou autrement : REVERTENDA EST MIGRATIO

Publicités
Cet article, publié dans 3 - Enclume, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Un des principaux enjeux politiques de demain ….

  1. autochtone dit :

    Voilà un petit copié/collé arrangé d’un message que j’avais posté sur un site.
    site sympa d’ailleurs http://identitairepur.wordpress.com/ vous connaissez surement

    ____________________________________________

    Un génocide par substitution organisé par l’état et les instances supranationales multiculturalistes,
    génocide ethnique, culturel, religieux et historique des populations autochtones blanches et historiquement légitimes.
    (légitimité déjà contesté par certains noirs afrocentristes intégristes, il faut le savoir, voulant faire croire que les 1ers habitants de la France et l’europe étaient noirs… c’est vous dire la gravité de la situation et la rapidité avec laquelle se développe ce genre d’idées, encouragées par un système négrophile, comme pour la question des réparations de l’esclavage atlantique, question confidentielle il y a encore quelques années…
    on continue dans ce paradigme, les noirs nous colonisent en prétendant retourner sur la terre française de leurs ancêtres… les arabes faisant la même chose avec le culturel, notre civilisation n’étant qu’un dérivé de la leur…(d’après leurs colons) ce genre de conneries se banalise de plus en plus…)

    La première chose à faire, dès maintenant, serai un arrêt immédiat de l’immigration et une politique de rémigration des volontaires, il faudrait collaborer avec les pays d’origine, leur donner du fric si il le faut pour qu’ils acceptent le retour des leurs, mieux vaut être pauvre quelque temps que mort à tout jamais… mais aussi démanteler les réseaux occidentaux en Afrique pour y mettre des réseaux servant les intérêts réels des autochtones européens… sans les parasiter la bas.
    (avec une politique subtile et officieuse d’incitation à la rémigration dans la deuxième partie de cette 1ère étape, si elle s’avérait nécessaire)
    Sans oublier une révolution intellectuelle redonnant aux autochtones ce qu’on leur a volé, histoire, sentiment communautaire, mode de vie, mais aussi la dissolution de toutes les associations dites « anti-raciste » cette immonde inquisition qualifiant de « raciste » quiconque prétend vouloir survivre…
    et la dissolution de tout les réseaux et lobbys financés par l’étranger prônant le multiculturalisme, le métissage de masse, la dégénérescence morale et le mondialisme (terra nova et compagnie)
    Ils devraient même êtres jugés pour ça.

    Inutile de dire que ça n’arrivera jamais compte tenu du réel de notre société décadente et masochiste… le système veut l’inverse et fera tout pour nous détruire, on en est qu’au début, dur de se l’imaginer mais pourtant vrai…

    Donc on avance dans le temps, la situation dégénère et on passe à la deuxième étape, un arrêt total de l’immigration et une politique de rémigration de millions de personnes choisies par l’état et déchues de leur nationalité (privilégier les délinquants, les prisonniers, les inintégrables et surtout les bi-nationaux car un déchu de sa nationalité « unique », devient apatride et nous subirions des sanctions internationales)
    On pourrai aussi enlever la nationalité à des millions de personnes de ce type : délinquants, inintégrables, extrémistes politiques anti français etc… en leur donnant un titre de séjour, qui une fois arrivé à son terme les obligeraient à quitter notre sol sacré ,chéri et tant souillé depuis 40 ans.
    Les services secrets s’occuperaient de certaines choses concernant certaines personnes..
    Il faudrait déjà que ce soit la merde pour en arriver la, mais si ça n’arrivait pas et qu’on avançait un peu plus dans le temps, sachant qu’ils seraient (les colons) à ce moment là, la moitié de la population, la seule solution serait une guerre civile de décolonisation.. et une expulsion de la majorité des non européens si on gagnait cette guerre…
    encore faudrait il vouloir la faire…
    Je n’ai aucune envie de la faire dans l’immédiat et la situation actuelle, encore totalement gérable quelques années (décennies ?)
    Mais si elle arrivait, est-ce que les millions de métrosexuels, de fanatiques multiculturalistes intégristes, de citoyens du monde, d’obèses, d’occidentaux pourris/gâtés ne pensant qu’a leur petite personne ingrate, de convertis à des spiritualités exogènes, de femmes métissolatre ou immigrophiles, etc.. etc…
    est-ce que ces gens seraient avec nous ou contre nous ? combien y aurait il de résistants ? la situation catastrophique les ferait sortir de leur aliénation mentale ou les radicaliserait un peu plus ?
    Le nombre de traîtres sera élevé.
    Je sais quand même que beaucoup seraient prêts à mourir pour leur peuple, ce qui rendrait un conflit inévitable..
    Il est de toutes façons tout à fait légitime et « bien » qu’un peuple lutte pour sa survie et sa liberté,

    Un bel avenir en tout cas que nous préparent ces salauds d’élites.. médiatiques, politique,
    eux, les responsables qui devraient en réalité êtres les seuls à devoir payer pour cet ignoble crime qu’est le sacrifice du peuple dont ils ont la charge…

    Voilà les scénarios prévisibles…. celui que j’oubli volontairement est l’éradication totale des indigènes européens en une centaine d’années par la colonisation migratoire et le métissage qui en découle… c’est pourtant le scénario officiel sélectionné par leur jury de traîtres… c’est le futur officiel qu’on nous prépare… trop cool.. ils vont légaliser le shit pour pas qu’on pète les plombs ou qu’on déprime..

    A 27 ans voilà comment je vois l’avenir…

    http://french.ruvr.ru/2013_05_14/L-IMMIGRATION-DE-REMPLACEMENT-quand-l-ONU-et-l-UE-organisent-la-disparition-des-peuples/

    Seule une des trois options que j’ai proposé au dessus empêchera la dernière de se dérouler…
    Plus ça ira vite mieux ce sera, plus se sera doux et pacifique,

    Un arrêt de l’immigration avant les 10 prochaines années avec un peu de rémigration des volontaires, un peu de collaboration avec les pays d’origine, une réappropriation du débat et des idées sur ce thème et tout se passe comme il faut et on peut gérer les millions restant et en assimiler la majorité comme on l’a fait toujours.
    Mais si les Français attendent trop, ils savent ce qui les attend… enfin ceux qui réfléchissent à ces sujets…

    Il reste d’autres options de dernière chance.. mais le Français doit être une personne d’honneur et ne pas appliquer certaines choses…
    Quoi que… quand il s’agit de sa propre survie… il reste toujours des solutions…

    La principale préoccupation que devrait avoir tout indigène d’europe de l’ouest à notre époque est la question du génocide par substitution.

    Dans un régime normal, je ne me poserai strictement pas ce genre de questions et voterai surement pour le ps ou un parti dans le genre…
    Mais je me suis réveillé sur cette question cruciale..

    L’état Français, l’ue, le néo-occident, ses dogmes et sa décadence me gâchent la vie..
    + dédicace aux gauchistes qui liront ce message, allez en enfer !

  2. chilbaric dit :

    1°)
    http://identitairepur.wordpress.com
    Site excellent

    2°) Vous aurez compris que je n’insiste pas, ici, sur le second scénario que vous développez. D’abord parce que je promeut le premier, et en outre parce que je pense que le monde entier nous tombera dessus si nous essayons de procéder à une rétromigration par la force (de ceux qui ont actuellement la citoyenneté française), de sorte que cela échouera.
    https://retromigration.wordpress.com/2013/05/29/4-scenarios-de-retromigration/.

    3°) Vous faites bien de signaler que le scénario pacifique est le moins probable. Ce qu’il faudrait, c’est augmenter sa probabilité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s