Marteau à Thor et Marteau adroit

Si j’exclus de menacer « mes » candidats à la rétromigration d’un gros marteau, ou de leur couper les vivres, je propose bien d’en finir avec la promotion généralisée de l’Eurafrique. Je n’exclue évidemment pas de taper avec mon marteau sur des gens qui me menacent de leur épée, ni d’expulser ceux qui traversent à tord la frontière, mais j’exclue d’user d’un marteau contre ceux qui n’ont pas demandé à naître ici, tant qu’ils ne lèvent pas l’épée.

Il y a deux conditions sine qua non pour user de la force : être en Droit de le faire, et que son usage n’aille pas à l’inverse du but que l’on poursuit. Une fois contrôlé cela, il reste à taper au meilleur endroit.

Or de même que le Crépuscule des Dieux est provoqué par un ultime mensonge de Loge, la Damnation de l’Europe est provoquée par un Logos mensonger. Mais il ne faut pas taper dessus « Abraracourcix », comme on serait tenté de le faire. Il faut bien voir que dans votre audience, vous aurez des gens concerné par l’aspect eschatologique du problème – la fin de l’Europe – et d’autres par l’aspect quotidien – je vis comment, moi et ma famille, dans ce bazar ?. L’intersection de ces deux ensembles n’est évidemment pas nulle, mais les deux parties de leur différence symétrique – pour le dire pompeusement – ne seront pas sensibles aux mêmes arguments.

Le cultivateur déjanté

Si je mélange du Champagne avec du Bourgogne, cela ne fera pas le plus merveilleux du Monde, mais un breuvage répugnant. Remarquez que je prends soin de ne pas mélanger Champagne et piquette, parce que la conclusion est trop évidente, et mes interlocuteurs auraient beau jeu de promouvoir leur piquette comme le meilleur vin du Monde. Donc, admettons que l’on ajoute le meilleur vin rouge au meilleur Champagne, le mélange ne serait pas bon pour autant.

Quand on prend pour « blase » Barrique, on n’affirmera pas que tout mélange est mauvais. Ce qui ne se fait pas pour le vin de Bourgogne, se fait systématiquement pour celui de Bordeaux. Mais c’est un Métier, et le propriétaire qui a trouvé sa combinaison de cépages et de parcelles ne misera pas toute sa récolte dans un changement radical de formule. On sait encore qu’un vin blanc passable passe mille fois mieux avec l’adjonction de cassis. Dans la cave d’un chanoine, on apprendra aussi que la Champagne n’est originellement qu’une sublime Piquette, et qu’il est finalement une Piquette sublimée. Mais c’est un Hasard : Dom Pérignon n’a pas conçu le Champagne : il a reconnu dans une singularité involontaire une chance improbable. 

En remontant de la cave vers le cabinet d’anthropologie, on ré-affirmera donc ces deux évidences : 1°) pour une mutation génétique réussie, les 99 autres sont ratées : au mieux sans effet et au pire mortelles. 2°) les mélanges ethniques arbitraires ont plus de chance d’entraîner la faillite que le succès, d’autant que tout le stock génétique y serait passé. Donc, il ne faut pas provoquer cela. 

Mais est-ce même cela qui va advenir ? Est-ce que l’Eurafrique, avec en son cœur l’Afrance qui vient, sera simplement un mélange d’Europe et d’Afrique ? Ce n’est pas ce que montre la démographie … La démographie montre un remplacement des lignées européennes par des lignées africaines, et pas leur mélange. Le mélange n’aura lieu qu’à la fin du grand remplacement, quand les lignées européennes qui n’auront pas fui ne pourront plus y survivre sans s’unir dans la chair aux lignées majoritaires, devenues dominantes.

Le diabétique cinglé

Ces arguments ne concerneront que ceux qui s’en soucient, et il y a lieu de penser que plus de la moitié des Européens s’en fichent, qui pourraient dire :  je mélange du Champagne et du Bourgogne et je trouve ça très bon … Ou bien : le vin rouge, il paraît que les Chinois aiment ça. Ou encore : je ne bois que du Coca … Les Européens sont pour moitié Américains, comme vous le savez. C’est à ce point qu’ils ne s’intéressent à nouveau à certaines choses européennes qu’après que des Américains s’y intéressent – gloire à William Christie. Mais l’on va stopper là le « soralisme transcendantal », car ce n’est pas en promouvant la guerre contre l’Amérique que l’on empêchera la submersion de l’Europe par l’Afrique.

Plutôt qu’un cultivateur déjanté, l’Européen moyen est tel un diabétique cinglé qui dirait : je me goinfre de sucre mais je ne veux pas du diabète. Ou encore : je peux bien doubler ma dose de sucre, il suffira que je me pique deux fois plus souvent.

La plupart des Européens sont « en principe » pour l’immigration, mais finalement contre l’Islam. Ils sont donc cinglés, vu que l’islam – le diabète – n’a pas d’autre source, en Europe, que l’immigration – l’importation massive de sucre. Mais nous n’allons pas changer des cinglés en gens raisonnables, et la seule chose raisonnable à faire est de faire avec leur déraison. On leur dira donc : vous arrêtez l’immigration des musulmans, et c’est très bien, mais sachez que la majorité des musulmans d’Europe y naissent de leurs mamans musulmanes par l’opération de leurs papas musulmans, et qu’ils engendrent en moyenne quatre petits musulmans, quand vous engendrez en moyenne moins de deux non-musulmans. Ainsi, vous aurez prononcé six fois «  musulman » dans une phrase, ce que ces poètes entendront, et si Aris n’est pas complètement « tot » en eux, ils en induiront le syllogisme pratique qui va bien : « sachant cela, si je ne veux pas de l’Islam en Europe, je dois vouloir la rétromigration de ceux qui le répandent dans les maternités européennes ».

Big Brother est un pro

Pour tout vous dire, autant j’étais bien avec ma métaphore vinicole, autant j’ai inventé la métaphore glucidique pour faire le pendant. Et je ne sais pas si mes métaphores substantielles convaincraient grand monde, mais elles amuseraient peut-être, et c’est déjà ça pour détendre l’atmosphère. La métaphore la plus efficace est celle avec laquelle votre interlocuteur se sent bien, et c’est à vous de trouver le bon canal. Quant à l’objection que l’usage de métaphores n’est que manipulation par rapport à un raisonnement sur les choses mêmes, on l’écartera simplement ainsi : Big Brother vous interdit de nommer les choses pour vous matraquer de ses slogans en novlangue : « les races n’existent pas, donc il faut vous métissez » ; « les Blancs sont essentiellement racistes, donc les autres ne le sont pas » ; etc.

Or donc, je ne suis pas du tout convaincu qu’en martelant que « les races existent bien  » et que « le racisme anti-blanc existe aussi », vous parveniez au résultat voulu. Outre qu’elle a fait d’énormes progrès grâce à la génétique, si l’anthropologie moderne écarte le mot race, ce n’est pas seulement à cause des délires meurtriers des deux derniers siècles, c’est aussi que ce mot n’est lui-même qu’une métaphore, et qu’il ne désignait pas, avant son emploi en ce sens au 19e, le type central d’une ethnie, mais la lignée agnatique descendant d’une personne : éminemment, la race mérovingienne, la carlienne – carolingienne est un germanisme – et la race des Capets – on l’a dite capétienne plus tard, pour faire le pendant. Voilà donc pour « la » race. Et pour ce qui est du « racisme anti-blanc », je voudrais bien que l’on me démontre en quoi sa reconnaissance officielle pourrait changer quoi que ce soit à notre sort ! Comprenez bien qu’en martelant certaines vérités, vous obtiendrez bien quelque chose à la fin, mais pas ce que vous voulez ! Il est même probable que Big Brother le sait ! Ne combattez pas sur le terrain de bataille qu’il vous assigne ! Et n’oubliez pas non plus cette manipulation basique : malgré la discrétion des cambrioleurs, le chien de garde finit par se réveiller : ils lui donnent donc un gros os à ronger, et ils continuent tranquillement leur larcin. Pour notre affaire  il y aurait donc du racisme anti-blanc ! Fort bien : Big Brother punira aussi les actes racistes contre les blancs – le gros os – , mais il n’est pas question de stopper l’immigration – le larcin -, et il sera plutôt question que ceux qui emploient le mot retromigration aillent en prison.

Devenez des pros

Au passage, retromigration a aussi, pour moi, un aspect métaphorique. Le terme est bien officiellement utilisé par les anthropologues dans le sens souhaité, mais il l’est aussi par les ornithologues, contrairement à ce remigration qui est fort mal fait et ne désigne pas ce que nous voulons : remigrer voudrait dire migrer encore une fois et non pas revenir d’où l’on est venu, parce que l’on se plait pas là où l’on a migré, et tel est l’intérêt de rependre cette condition dont les ornithologues surchargent explicitement la seule retromigration. Et si l’on me reproche de prendre des hommes pour des oiseaux, je rappellerais que l’oiseau n’est pas le moins libre des animaux, certes pas le moins beau à notre sens, et que la retromigration des oiseaux est un phénomène naturel.

Ne doutez pas non plus que toute police de la pensée bien constituée, après vous avoir interdit de nommer les choses et de taguer les slogans de Big Brother, censurera aussi vos métaphores. Et bien, vous en forgerez d’autres … A la guerre, comme à la guerre : à la contre-façon de Big Brother, opposez votre contre-contre-façon.

Tapez adroitement sur les mensonges pour les faire éclater ou pour les tourner en vérités, avant de songer à taper sur les gens en pensant vous éclatez vraiment. Songez qu’au Crépuscule des Dieux ; Thor sera le dernier à donner du Marteau, mais qu’il tombera quand même après les autres. N’espérez rien de ce Crépuscule, repoussez-le en opposant votre ruse à celle de l’ennemi. Pas facile, puisque Loge a plus d’une longueur d’avance sur vous : eh bien, admettez-le, et faites avec.

Oserais-je le dire ? Un Viking mort est un Viking con. Et il l’est d’autant plus, qu’en Eurafrique, il n’y aura plus personne pour honorer sa mémoire.

Publicités
Cet article, publié dans 3 - Enclume, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Marteau à Thor et Marteau adroit

  1. exile dit :

    bien vu le diabète, c’est tout à fait ça

  2. Chilbaric dit :

    Merci, je n’étais pas très sûr de mon coup …
    Au fait, bienvenue …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s